C/R Réunion du 8 juillet 2011

mercredi 13 juillet 2011
par  Serge

Chers amis de l’Astronomie,

Douce et calme soirée d’été dont nous avons profité au maximum (sur l’esplanade vu que la salle est en travaux).

Tous ont félicité Aurélie pour sa mention "bien" au BAC.

Robert, Allan et Serge avaient monté leur télescope. L’un cherchant avec sa raquette, l’autre manuellement et le troisième visualisant cratères et montagnes de la Lune sur ordi en attendant que la nuit allume planètes et étoiles. Saturne (avec Titan) et ensuite des objets de Messier.

Cette soirée était si conviviale qu’elle a donné à Pierre l’idée d’un petit "repas de rentrée" (il en reparlera) et Robert propose de se revoir occasionnellement les vendredis de vacances (toujours en alternance avec Bizanet) pour observer à Joncquières lorsque le ciel sera pur. Restez attentifs : après consultation de la météo, on se joindra par mail ou téléphone...

Pierre n’abandonne pas son envie d’une "nuit des Étoiles" bien à nous après le 15 août : il vous proposera des dates.

Comme je reprenais la route (bien tard) la Lune, très basse sur l’horizon, m’accompagnait : Jacques, tu nous rappelleras pourquoi elle paraissait si grande et si orange ?

“Bonjour Mariette

La Lune :
- elle est rouge par diffusion de sa lumière sur
les couches de l’atmosphère qui laissent mieux
passer les grandes longueur d’onde (rouge)
- elle parait plus grande par la présence
de repères sur l’horizon (et donc + petite
en l’absence de ces repères)
- Ici et quelques idées pour que tu te mettes aux photos lunaires.

Amicalement à toi

Jacques”

Profitez du ciel d’été pour repérer dans la Lyre plusieurs étoiles doubles et pour admirer Antarès dans sa belle constellation du Scorpion, sans oublier le majestueux Cygne déployant ses ailes...

Amitiés,

Mariette.

Bonjour à toutes et tous,

Vendredi soir je n’ai pas fait que vous projeter sur écran des agrandissements de secteurs lunaires comme le dit Mariette dans son compte-rendu de soirée. Moins visible, mais plus intéressant, j’ai aussi enregistré une dizaine de captures de séquences de différents secteurs durant plusieurs minutes chacune ce qui conduit à des films ou de séries d’images destinées à être compositées. Ces séquences sont fixes, c’est-à-dire qu’elles capturent la même image d’un secteur précis avec le souci de dériver le moins possible durant la capture. Certaines ont été faites avec les réglages automatiques de la caméra et d’autre avec des paramètres dont j’ai fixé la valeur (fréquence de capture, durée d’exposition, contraste, luminosité, ….). J’ai aussi réalisé deux séquences « mobiles » c’est-à-dire destinées en principe à faire une sorte de visite de la Lune en glissant d’un secteur au suivant, bien que j’aie eu une autre idée derrière la tête en les faisant, et cela a été très formateur.

JPEG - 217.3 ko

J’ai ensuite composité toutes ces séquences en laissant les paramètres automatiques du logiciel de compositage (Avistack) et je vous joins 8 des 12 séquences de capture telles qu’elles apparaissent à l’écran en PJ, avec à gauche une des images de la séquence et à droite le résultat du compositage. Vous remarquerez que ces images doivent être « améliorées » pour être agréable à regarder soit en modifiant des paramètres du traitement de compositage, soit en utilisant des logiciel de traitement d’images comme PhotoShop ou PaintShopPro, soit la combinaison des deux. Mais, et c’est le plus important car c’est le but, ces images font apparaître un maximum de détails, on y voit de nombreux détails qui n’apparaissent pas dans l’image brut d’origine située à gauche. Cependant, le compositage n’a « inventé » aucun détail inexistant sur la Lune bien sûr, mais si certains de ces détails sont trop flous sur CETTE image particulière de la série, à cause d’une turbulence atmosphérique localisée sur cette zone de l’image et passagère au moment de sa capture, ces détails sont nets sur la plupart des autres images et le logiciel ne s’y est pas trompé ; Je vous expliquerai sa stratégie lors de l’étude de ses possibilités. Je vous expliquerai aussi ce que j’avais derrière la tête avec les deux captures de promenade sur la Lune que j’ai aussi compositées « pour voir », et vous serez aussi étonnés du résultat que je l’ai été moi-même.

En attendant rincez-vous l’œil avec les 8 exemples en PJ. Les sept premières séquences sont des films fait au format AVI (video),...

1 image de la série Compositage
JPEG - 49.5 ko
JPEG - 81.5 ko
JPEG - 55 ko
JPEG - 93 ko
JPEG - 43.1 ko
JPEG - 67.6 ko
JPEG - 54.1 ko
JPEG - 76.4 ko
JPEG - 60.2 ko
JPEG - 80.4 ko
JPEG - 58.2 ko
JPEG - 92 ko
JPEG - 50.6 ko
JPEG - 82.4 ko

...et la derniere séquence est une collection de mille images au format JPG.

JPEG - 53.7 ko
JPEG - 78.6 ko

Bon dimanche,

Serge
Copie à notre ami Gilbert Masse qui m’a utilement conseillé sur le choix du logiciel de compositage


Brèves

17 octobre 2016 - Consulter le programme

N’oubliez pas que vous pouvez consulter le programme des séances programmées par l’ANAP pour le (...)

2 juillet 2016 - Logiciels dédiés à l’Astronomie

Une mine de Logiciels dédiés à l’Astronomie sur le site Webastro.net (Il suffit de cliquer sur le (...)