Les optiques astronomiques

vendredi 14 février 2014
par  Serge

Observer les objets du ciel c’est recevoir et interpréter la lumières que nous en percevons.

Cette lumière n’est pas nécessairement perçue par nos sens, notamment par les cellules de nos rétines.

Il peut s’agir d’une lumière de longueur d’onde trop courtes ou trop longues pour que nos yeux y soient sensibles. L’observation se pratique avec des capteurs possédant une sensibilité adaptée à la lumière émise par les objets, sur tout, ou sur une partie du spectre électromagnétique.

Retrouvez ci-dessous, l’exposé réalisé par Serge Rochain sur les instruments d’observation des astronomes amateurs, dans le domaine du spectre visible :

PDF - 1.4 Mo
Les optiques astronomiques

Sommaire :

Les formules optiques des instruments d’observation astronomique en usage dans le monde des astronomes amateurs.

  • Les instruments d’observation du ciel
  • Composition des instruments :
    1. Un tube optique (Lunette ou Télescope)
    2. Une monture (Azimutale ou Équatoriale)
    3. Un support (trépied ou Colonne rigide)
  • A quoi sert une lunette ou un télescope ?
  • Le tube optique
  • La lunette ou télescope réfracteur
  • Les aberrations chromatiques
  • La solution du réflecteur élimine l’aberration chromatique
  • La parabolisation de la surface du miroir
  • Les télescopes sont des instruments réflecteurs
  • Le télescope de Newton, le plus populaire
  • Le plus simple de tous, le télescope d’Herschell
  • Le télescope de Cassegrain (opticien de Chartres)
  • Les télescopes catadioptriques :
    1. Le Schmidt-Cassegrain, un grand classique
    2. Le télescope de Maksoutov
  • Les oculaires
  • Quelques formules de géométrie optique
  • Le rapport entre le grossissement, le champ et la luminosité
  • Quelques autres formules utiles à l’amateur
  • Quelques conseils pratiques indispensables
  • La collimation d’un télescope
  • Qu’est-ce que ces anneaux sombres et lumineux ?

Navigation

Articles de la rubrique