DÉCOUVRIR l’ASTRONOMIE & l’ESPACE

50 ACTIVITÉS pour DÉCOUVRIR l’ASTRONOMIE & l’ESPACE
mardi 7 mai 2013

N°39 - 50 ACTIVITÉS pour DÉCOUVRIR l’ASTRONOMIE & l’ESPACE. Ch.Chaffardon/M.H.Chaput/J.N.Sarrail - Scerem/CNDP/CRDP - 12/11 - 252 pages - Lecteurs concernés par le Cycle 3.

JPEG - 25.5 ko

RÉSUMÉ : Ouvrage de référence pour accompagner les enseignants dans leur démarche scientifique auprès des jeunes (CM1/CM2). 50 fiches d’activité autour de 6 thèmes, Terre, Lune, système solaire, étoiles, satellites artificiels, espace. Elles regroupent les points d’intérêts, les compétences, les dispositifs et le matériel mis en œuvre. L’accent est mis sur l’aspect pluridisciplinaire et sur les erreurs à éviter…

MOTS CLÉ : fiches d’activité, apprentissage, pluridisciplinarité, mécanismes.

LES AUTEURS : Christophe CHAFFARDON est responsable du service éducatif de la Cité de l’Espace (C.E/Toulouse). Jean-Noel SARRAIL est enseignant et Marie-Hélène CHAPUT est professeur des écoles, tous deux chargés de mission à la C.E.

L’enseignement de l’astronomie tient une place privilégiée dans le cycle 3 (CM1/CM2) et pour l’avoir constaté, pose quelques problèmes aux collègues concernés, d’autant que certains documents mis à leur disposition ne sont pas exempts d’erreurs.

L’ouvrage, résultat d’une collaboration d’experts, constitue en cela une référence, même si les thèmes abordés débordent le programme officiel centré sur ombres, phases de la Lune, saisons, système solaire et univers. De nombreuses notions scientifiques (maths, physique, SVT), technologiques (maquettes), mais aussi littéraires, artistiques & historiques (mythes) assurent la pluridisciplinarité de l’aventure. L’astronomie, en ouvrant sur le Grand Récit de l’univers, en constitue le noyau d’un enseignement où les jeunes trouvent matière à se motiver. Et l’astronomie motive en s’ouvrant sur la place de l’Homme, de la planète, dans l’espace et dans le temps, sur la fragilité de son équilibre, sur sa responsabilité quant à cet avenir non plus à prévoir, mais à permettre.

Trouver les bonnes fiches pour établir son programme annuel : tel sera la première initiative sur les 6 thèmes proposés. Terre/Lune/Système solaire/Étoiles/Satellites artificiels/Espace. En ce qui concerne Terre, 11 fiches traitent de thèmes relatifs à l’atmosphère, la couleur du ciel, l’effet de serre, les ombres, jours et nuits, les ombres de l’année, les couchers de soleil, la longueur des jours, les saisons, l’inclinaison des rayons du soleil, le zodiaque et l’astrologie. Chaque fiche pose les compétences exigées, les dispositifs expérimentaux mis en œuvre, le matériel nécessaire et propose un déroulement en plusieurs étapes où les collègues concernés creuseront leur puits pour divers prolongements. Des fiche-élève, de nombreuses photos et schémas accompagnent chacune d’entre elles, ainsi que des mises en garde sur quelques pièges à éviter (fixité de l’axe de rotation de la Terre qu’on peut mettre en évidence à l’aide d’une roue de bicyclette en rotation tenue entre les bras, par une toupie ou un gyroscope).

Inutile d’entrer dans les détails de ces activités proposées dont chacun saura apprécier la très grande richesse pédagogique et la diversité des thématiques. Signalons, pour l’avoir pratiqué dans les stages de formation académique quelques réflexions personnelles (et donc qui n’engagent que moi).

Un peu comme sur une carte IGN, difficile d’opérer sur des échelles si différentes sur les différents axes. Le cas des éclipses est édifiant. Comment concilier les diamètres (Soleil, Terre, Lune), avec les distances Soleil-Terre, Terre-Lune ? Si la clarté des explications réclame la simplicité du schéma, ne serait-il pas souhaitable de revenir de temps en temps à plus de réalité (voir Astronomie, Astrophysique/M.Seguin-B.Villeneuve/Masson ). Que dire aussi du vocabulaire. D’accord sur « éclipse de Lune » puisque Lune passe dans le cône d’ombre de Terre. Pour Soleil ne faut-il pas causer « d’occultation » ou de transit de la source de lumière ? Le calendrier et l’horloge cosmiques, où l’humanité n’apparaît que très, très tardivement, frappe l’imagination et taquine certaines idées préconçues. Sur une représentation du système solaire c’est le même vide que celui des atomes qui frappe. Un rouleau (sopalin/tapisserie) de quelques 15m de long (1m/GA et 1m/2UA) convient. Et le plaisir de le dérouler dans ces longs couloirs de nos écoles…

L’évocation par les auteurs du zodiaque et de l’astrologie nous amène sur le terrain de la zététique (Art du doute), chère à Henri Broch (Henri.Broch@unice.fr) où l’accent est mis sur l’exploitation de certaines connaissances et leur remise en question. Quels sont les fondements de l’astrologie ? Quel est le rôle de Lune sur les accouchements, les plantations, la blancheur du linge ?...Les curieux consulteront le catalogue des éditions book-e-book. (contact@book-e-book.com) où quelques analyses ont été faites sur le site udppc. L’intention est ici de promouvoir et de clarifier la démarche scientifique par un examen critique affectant raisonnements et procédés.

On trouvera dans Enseignement & Science-Fiction une autre approche pragmatique dont l’esthétique est apte à motiver nos jeunes recrues à l’aventure scientifique, à sa méthode, à sa démarche, où la curiosité, l’imaginaire collectif, la raison et la critique méritent d’être chahutées. (Science fiction à l’école : un outil transdisciplinaire pour l’investigation/Ouvrage dirigé par E.Blanquet & E.Picholle/Ed Somnium/10/11/Ouvrage analysé récemment pour l’udppc).

En annexe, outre le glossaire, une sélection documentaire (ouvrages, sites) apporte de nombreuses autres bifurcations au dossier.

Nul doute que cet ouvrage saura ouvrir, auprès des collègues motivés, quelques perspectives attrayantes aux sciences expérimentales pour apprendre à bricoler raisonnablement avec ces « chair-petit » qui n’en demandent pas moins.

Jacques CAZENOVE - 20/07/12



Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930