La mécanique céleste - 2nd partie

Le génie de Newton
mercredi 16 janvier 2013
par  Serge

Dans la première partie de cet exposé, nous avons développé la troisième loi de Kepler qui permet de connaître les distances relatives séparant les différentes planètes du système solaire du Soleil lui-même.

Toutefois Kepler a découvert cette méthode de façon empirique en analysant les mesures très précises des relevés de positions des planètes, notamment celles de Mars, dont l’excentricité est importante, et réalisées par le danois Tycho Brahe (Tyge Ottesen Brahe), mais sans en comprendre la raison. Ce n’est que plus d’un demi-siècle plus tard que Newton, découvrant la loi de gravitation montra que la troisième loi de Kepler n’en était qu’une conséquence.

Ainsi la loi de gravitation permet de justifier la troisième loi de Kepler mais en outre, elle permet bien d’autres choses, comme « peser » une planète à partir de la période orbitale et le rayon de l’orbite de ses satellites, ou encore de « peser » le Soleil lui-même à partir des caractéristiques orbitales de n’importe laquelle de ses planètes.

PDF - 1.4 Mo
Initiation à la mécanique céleste 2nde partie

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur