La mécanique céleste - 1ère partie

Le génie de kepler
samedi 5 janvier 2013
par  Serge

S’appuyant sur les observations de Tycho Brahe, Kepler fit un certain nombre de constats qui se traduisent en lois.

Les orbites des planètes décrivent des ellipses.

En des temps égaux, les surface couvertes par la ligne reliant le Soleil à la planète durant son déplacement sont égales. Ceci implique que la vitesse d’une planète est d’autant plus élevée qu’elle se rapproche du Soleil. Cette constatation ressort également de la troisième loi :

Le carré du temps orbital est proportionné au cube de la distance séparant le Soleil de la planète.

Cette troisième loi permet de connaître les distance relatives entre chaque planète et le Soleil à partir de l’observation de la période synodique conduisant à la période sidérale (orbitale) de chacune des planètes.

PDF - 9.9 Mo
Initiation à la mécanique céleste - Partie 1

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur