SEULS dans l’IMMENSITÉ du COSMOS ?

vendredi 21 décembre 2012

N°69- Sommes-nous SEULS dans l’IMMENSITÉ du COSMOS ?
Alain Doressoudiram/Régis Le Cocguen - Belin/Savoirs juniors - 03/11 - 48 pages - Tout lecteur

JPEG - 46.8 ko

RÉSUMÉ : Ouvrage destiné aux jeunes sur le thème de la vie dans l’univers avec pour seul exemple celui de Terre et des terriens et en marge des exoplanètes dont on découvre la grande diversité.

MOTS CLÉ : Univers, vie, extraterrestres, OVNI, exoplanètes.

LES AUTEURS : Alain Doressoundiram est astronome à l’observatoire de Paris. Régis Le Cocguen travaille à l’observatoire de Paris.

La question de notre solitude se pose à la fois sur le local et le global, pas vrai ? Nous avons tapissé le ciel de constellations anthropiques amusantes, histoire de voiler son infinitude. Mais avons-nous réellement intégré cet isolement ? Hommage est rendu dans la préface à Giordano Bruno, pour avoir sur deviner qu’il est d’innombrables soleils et un nombre infini de terre tournant autour. A l’époque cela n’a réchauffé que lui !

Treize questions sont abordées pour ces jeunes lecteurs auquel l’ouvrage s’adresse. Les auteurs abordent l’immensité de l’univers. On aurait pu évoquer que, si chaque étoile était un grain de sable, Terre pourrait être en recouverte d’environ 1m sur l’ensemble de sa coquille ! La découverte de molécules dans les nébuleuses et sur les comètes pose le problème de la vie dans l’univers, de la présence d’eau sur Terre. L’unicité de l’exemple terrestre dans le cadre de la théorie de l’évolution et des extrêmophiles, permet de poser quelques conditions à son origine et développement (zone d’habitabilité, champ magnétique, stabilité du mouvement sur son orbite,…). Autour du soleil peu de candidats sinon Mars, Europe et Titan qui sont objets de recherche. L’imaginaire des hommes n’est pas sans répondre à certaines attentes de son cerveau qui parfois sait voir canaux, structures inquiétantes et OVNI conduits par de petits ET verdâtres, et qui sont loin de justifier que tout peut être autrement. Et puis il y a ce Petit Prince sur son astéroïde B-612, et qu’on apprivoise au fond de soi m’aime…C’est le temps que tu as perdu pour ta rose, qui fait que ta rose est si importante.

Avec les exoplanètes (plus de 500 découvertes à ce jour) une nouvelle fenêtre s’est ouverte sur la diversité des systèmes observés. Bientôt des spectres d’atmosphères et des détails de surface permettront de mieux poser les questions qui pour l’instant trempent dans l’eau. Les radioastronomes pointent leurs paraboles vers les amas d’étoiles, envoient des signaux et écoutent, usant des réseaux Internet pour y associer les plus possibles de terriens. Mais rien à ce jour. Rien. Où sont-ils donc ? Se demandait Fermi devant pareil silence. Absence de preuve. Preuve d’absence ? Problème d’échelle, de calendrier sur horizon cosmique, face à un Univers si indifférent ? Et encore la prétention d’affirmer que ce ciel a une influence sur nos comportements individuels ?

Un petit glossaire complète cet intéressant document pour nos jeunes lecteurs.

Jacques CAZENOVE - 23/06/11

JPEG - 54 ko


Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930