Dis Albert, c’est quoi l’univers ?

mercredi 30 mai 2012

N°53- DIS ALBERT, C’EST QUOI L’UNIVERS ? Étonnant Big-Bang, créateur d’univers
M.Felden - E.Ronceray - Atlante - 04/11 - 190 pages - tout lecteur.

JPEG - 35.5 ko

RÉSUMÉ : Dans la collection « Savoirs & Curiosités » il s’agit de mettre à la disposition de l’honnête homme, les connaissances scientifiques actuelles sur l’histoire de l’Univers, des multivers, de l’évolution de la complexité des systèmes émergents. Bien assis sur les théories scientifiques, le discours devient plus spéculatif en fin d’ouvrage.

MOTS CLÉ : histoire, cosmologie, perspectives, spéculations.

L’AUTEUR : Marceau FELDEN est professeur honoraire de physique (Paris XI).Auteur entre autre de : Aux frontières de l’Univers. La physique et l’énigme du réel. Éric Ronceray est dessinateur (Figaro).

La cosmologie a donc fait de l’univers son objet d’étude. Peut-on espérer plus vaste sujet ? Sur une échelle de quelques 40 puissances de 10 il s’appuie à la fois sur le microcosme quantique (discontinu), sur le macrocosme relativiste (continu), en passant par le mésocosme de l’observateur biologique. C’est bien lui qui décrète l’univers compréhensible, faisant de son mieux d’en établir des modèles centrés sur quelques principes permettant d’énoncer les lois qui sont celles de la physique. Leur quête d’universalité ne doit pas masquer le caractère autoréférent puisque c’est à l’ordre du monde qu’est dû l’ordre de la pensée qui prétend étudier l’ordre du monde. Nous voilà avertis des domaines de réflexions proposés par l’auteur, conscient que l’essentiel est encore à trouver, peut-être dans les dimensions enroulées des théories en chantiers, cordées ou bouclées, où dans ces ombres de matière ou d’énergie évoquées pour justifier vitesses et accélérations observées.

Treize thèmes ont été choisis pour causer de ce singulier Big-Bang, de ses nombreux protagonistes (1) qui ont trouvé la forme et la place de Terre, puis celles de l’Univers peut-être chiffonné ? Notre siècle apporte son lot de nouveaux concepts dont celui de l’information échangée entre observateur et observé. Celui de vide quantique (2) rempli d’états virtuels, tout agités de fluctuations d’où peuvent émerger certains événements dont ces univers, chacun dotés de constantes ouvrant certains horizons. Évoquer la matière-énergie (3), c’est prendre le risque d’avouer que 95% nous reste à ce jour cachée, et de pointer 2 des grands défis de la science et de la technique en ce début de siècle : matière et énergie sombres. On se raccroche aux fondamentaux (4), rayonnement fossile, nucléosynthèse primordiale et stellaire. Étonnant parcourt où les concepts de masse (grave et inerte) ou de champ (Faraday : absent ?) ouvrent le bal sur la déraisonnable efficacité des mathématiques assurant le formalisme dont on sait l’incomplétude de son axiomatique (5). On enchaîne avec la formation des grandes structures (6) face aux grands murs, à ces étrangetés topologiques que sont quasars, trous noirs et trous de ver (7), associés à la notion d’information qui se doit d’être conservée lors de leur évaporation ?

Avec le concept d’inflation, rien ne s’oppose à l’idée que l’Univers causalement accessible ne soit qu’une partie infinitésimale d’un métamonde de multivers (8). L’auteur de défendre cette démarche scientifique, toute spéculative qu’elle soit, contrairement au principe anthropique au finalisme douteux. La vie extraterrestre intelligente (9) et les réflexions qu’elle inspire (10) s’appuient sur l’universalité des lois physico-chimiques et le concept d’évolution. La diversité observée conduisant à une complexité croissante, hasard et nécessité bricolent sur des échelles de temps et d’espace un certain nombre d’invariants de terrain où la contingence nous dit que tout pourrait être autrement. Au plaisir de spéculer (11/12) sur ce futur imprévisible et qui demeure du présent à mettre en ordre. La physique, science de la matière, se doit de construire au plus tôt un nouveau cadre théorique pour répondre aux besoins des 2 infinis à échelle humaine.

Beaucoup de plaisir à rentrer dans cet ouvrage dont le sérieux trouve son reflet dans l’humour des dessins qui accompagnent le discours pour le lecteur soucieux d’une bonne mise au point des connaissances actuelles et des questionnements qu’elles impliquent. Ainsi d’ailleurs se définit cette collection savoirs & curiosités, des livres intelligents pour tables basses. Mettre à la disposition de l’honnête homme des textes rares, des analyses interdisciplinaires exigeantes, des ouvrages illustrés de drôles d’images dans un format décalé. Une pensée et un objet agréable à manier.

Jacques CAZENOVE - 26/04/11



Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930