...et Alice se souvint du futur

jeudi 24 mai 2012
par  Jacques

N°25- …ET ALICE TAO SE SOUVINT DU FUTUR.
David ELBAZ - O.Jacob - Roman - 04/10 - 366 pages - Tout lecteur.

JPEG - 45.4 ko

RÉSUMÉ : En marge d’une question d’ordre astrophysique touchant à la naissance des grandes structures (quasars, tueurs ou créateurs de galaxies ?), l’auteur du vase de Pépi, dans un soucis de partage des connaissances nous entraîne à vivre le passé, comme s’il était présent sur d’étranges paysages que l’on refuse de voir et de savoir.

MOTS CLÉ : HEO450-2958, galaxies, quasar, mémoire embryonnaire.

L’AUTEUR : David ELBAZ est chef du laboratoire cosmologie et évolution des galaxies au C.E.A. (Saclay). Prix Chrétien de la Société Américaine d’Astronomie (2000).

Paris 2102 : sur le constat que l’humanité est frappée d’amnésie généralisée pour cause d’utilisation intensive d’informatique, le professeur Dujardin, spécialiste de l’étude de la mémoire par imagerie cérébrale, fait appel à celle hypertrophiée, capable de filtrer les informations, du jeune autiste Marosa. Celui-ci aurait accès à la mémoire embryonnaire d’une jeune chercheuse d’origine chinoise en Astrophysique au C.E.A (Saclay), Alice Tao. Mémoire fossile d’un individu du passée qui sommeillerait en chacun de nous, en attente d’être réactivée, à condition d’en localiser les zones dans le cerveau.

Shangaï 2008 : Invitée à une conférence d’astronomie, Alice Tao y présente son travail sur le fameux quasar H0450-2958 dont le noyau semble cracher une galaxie d’étoiles jeunes. Elle y fait la connaissance d’un théoricien, Jacob Zabel inventeur de la théorie du Chellah (inspirée à son auteur sur le chemin du Chellah, l’ancienne ruine), qui lui demande de poursuivre ses travaux sur HD450 au VLT (Véry Large Télescope -Chili) sur la caméra VIZIR (VLT, Imager and Spectrometer for mid Infrared), et de lui fournir sur son temps d’observation, un spectre confirmant sa théorie. Le lecteur passionné d’astrophysique se trouve ici au cœur d’un débat actuel sur l’origine des grandes structures de l’univers*. La thèse défendue par l’auteur (sur cette observation à ce jour unique !) est celle de quasars créateurs de matière sous forme de nuages de gaz dans lesquels les galaxies vont se condenser en étoiles. Les énergies mises en jeux au cours de ces processus trouveraient leur fondement dans les théories des cordes. Intéressante alternative suggérée au modèle classique (les galaxies auraient la priorité dans les processus d’accrétion), où l’activité des quasars associés à des trous noirs super massifs très tôt formés, accélérerait, voire seraient à l’origine de la formation des galaxies. Affaire à suivre pour les puristes.

Il n’y aurait pas de science (dure) sans cet acte de foi qui est de penser notre univers compréhensible en s’appuyant sur le formalisme mathématique dont les équations cachent parfois une bien étrange beauté. Le roman offre évidemment l’occasion à certains chercheurs de nous proposer quelques extrapolations dont notre imaginaire ne peut que se divertir. Il en va de l’énergie dont même Richard Feynman avait tant de mal à définir le concept si ce n’est par la confiance accordée à sa conservation. L’énergie du Chellah à l’origine des grandes structures, serait aussi celle qui est en chacun de nous concentrée sur ces méridiens d’acupuncture ou autres chakras. Support physique de cette mémoire embryonnaire de l’univers et de ces incursions dans le passé, elle serait finalement l’âme (?) du monde, elle permettrait aussi aux hommes de voyager dans l’espace-temps en pénétrant ces tissages de cordes cosmiques.

En parallèle des ces errances sur l’énergie, se connectent celles sur le contrôle de l’information depuis peu confiée à des machines pour cause d’amnésie constatée sur l’humanité. L’auteur l’imagine confiée à un organisme UNUN, caché sous la Cité Interdite à Pékin, et à son responsable Zheng Yi, venu solliciter les compétences de Duchemin. L’objectif de cet organisme sectaire et secret, coupé du reste du monde pour éviter la menace BIG (Bombe de l’Information Galopante) l’objectif est d’intervenir (Incursion Embryo Cérébrale = IEC) est d’intervenir dans l’esprit d’êtres ayant vécu dans le passé. Notre mémoire serait-elle manipulée par des intrusions du futur ? Et dans notre présent pourrions-nous intervenir sur le passé sans tomber sur les fameux paradoxes ?

Le personnage de Duchemin (alias Malthus) pose aussi le problème de l’interface joué par la recherche scientifique dans notre société et dont certains lecteurs ne manqueront pas se référer entre autre au projet Manhattan ou de rappeler que le comité Nobel osa offrir sa suprême récompense (1918) à un certain Fritz Haber (pauvre Clara !) pour ses travaux en chimie dont certains concernaient les gaz toxiques.

Les lecteurs du BUP sauront sans nul doute apprécier les qualités de ce roman et rentrer dans le jeu de l’auteur soucieux d’écrire pour voir autrement. La science ne nous a-t-elle pas fait poussières d’étoiles, nous intégrant à jamais dans l’histoire de l’univers dont nous levons chaque jour un peu plus le voile ? Certes Tout peut-être autre chose, mais n’est-ce pas aussi donner des ailes à d’autres lecteurs moins vigilants, dont les attentes relèvent des mêmes revendications, s’appuyant sur les mêmes concepts d’énergie et de mémoire entre autre ? Jouer sur les craintes, les méfiances de certains vis-à-vis de notre science, ici associée à d’étranges personnages aux intentions souvent douteuses quant à notre à venir. Et (peut-être) entretenir ce climat de peur, de complot, si propice aux manipulations mentales de ceux qu’Einstein qualifiait d’esprits faibles ?

S’il est vrai qu’Écrire enchaîne parce que l’intention d’un ouvrage est de faire pense et d’enlever ce qui est pensé d’avance, alors laissons-nous emporter par ce voir autrement, ne serait-ce que le temps de la lecture.

* Visiter sur le Net (Elbaz David), l’excellente vidéo sur « quasars, tueurs ou créateurs de galaxies ». Mais aussi Ciel & Espace 03/10.



Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728