L’astronomie au féminin

dimanche 29 avril 2012

N°33- L’ASTRONOMIE AU FÉMININ.
Yaël Nazé - Vuibert Adapt - 02/06 - 217 pages - Tout public.

JPEG - 20.3 ko

RÉSUMÉ : Témoignage émouvant de l’importante contribution des femmes astronomes sur les observations cométaires et stellaires et leurs conséquences en astrophysique contemporaine.

MOTS CLÉ : Comètes, étoiles, spectres, astrosismologie.

L’AUTEUR : Mme Yaël Nazé est ingénieur des télécommunications, docteur en astrophysique (04) à l’Institut d’astrophysique et de géophysique. (Université de Liège).

Au travers du destin de quelques femmes remarquables, l’auteur évoque quelques uns des grands thèmes de l’astrophysique contemporaine qui ont permis des avancées scientifiques essentielles. C’est avec la belle Hypatie (400) penchée sur l’Almageste de Ptolémée que l’on se met à table. Jaloux de l’influence culturelle qu’elle a sur les masses, l’évêque Cyrille de la toute jeune secte chrétienne et ses moines fanatiques, vont jusqu’à la démembrer vivante sur l’autel de la raison. Déjà ! A partir du XVIII° le gent féminine se découvre une soif de savoir. Fontenelle (1686) dans la « pluralité des mondes » ne s’adresse-t-il pas à une femme ? Gabrielle-Emilie de Breteuil (1706-49), marquise du Châtelet traduit à Paris les « Principia » de Newton, Mary Somerville (1780-1872) à Londres traduit la « mécanique céleste » de Laplace, refaisant certains calculs, ajoutant des schémas, au point d’inspirer Adams à chercher cette huitième planète chahutant l’orbite d’Uranus. Avec Melle Caroline Herschel (1750-1848), sœur et collaboratrice du grand William, c’est l’astronomie observationnelle et le ciel profond dans les premiers grands miroirs qui sont à l’honneur : étoiles doubles, amas d’étoiles, nébuleuses et comètes. Plus de 2500 objets répertoriés dans son catalogue lui valent la reconnaissance de la Royal Astronomical Society (R.A.S) en 1835 où elle devient avec Mary membre honoraire. C’est avec John Herschel, et la spectrométrie découverte par Wollaston puis Fraunhofer (1823) que l’on retrouve ces dames à l’ouvrage avec le « harem » de E.C.Pickering. Leurs talents de calculatrices bon marché en font des pionnières d’une rare efficacité. Le travail de Williamina Fleming, Antonina Maury, Annie Cannon, Cecilia Peyne-Gaposchkin, conduit à la classification des étoiles telles que nous l’utilisons encore à ce jour. Il a permis à Hertzsprung et Russel de construire les diagrammes H.R associés à la compréhension de l’évolution stellaire. Avec Henrietta Leavitt ce sont les étoiles variables qui deviennent des chandelles standard. La loi de Leavitt qui établit une relation entre la période et la luminosité des céphéides, offre enfin aux nébuleuses le statut de galaxies et à l’univers son horizon de lumière. Mais « pas question de récompenser une femme sur le territoire des Etats-Unis ». Avec le couple Margaret/Geoffrey Burbidge, associés à W.Fowler et F.Hoyle (B²FH) c’est la machine stellaire et les réactions nucléaires qui sont mises à nue, comme source des éléments chimiques plus lourds que ceux issus de la nucléosynthèse primordiale. Après avoir été la première femme à observer au Palomar en 1965 Véra Rubin imagine cette matière sombre (déjà soupçonnée il faut le dire par Babcok et F.Zwicky dès 1933) pour interpréter les courbes de rotation des galaxies. En 67 Jocelyn Bell, à l’initiative de A.Hewish, construit son antenne radio composée de 2048 dipôles et 14 km de câbles sur 20.000m²et découvre avec ténacité les pulsars ou étoiles à neutrons. Actuelle doyen de la faculté des sciences de l’université de Bath, membre de la R.A.S et titulaire de nombreuses autres récompenses, elle est là pour témoigner avec Margaret Burbidge qu’il est possible de surmonter tout cela dans la mesure où la sagesse est elle aussi une pratique. Et tant pis si le Nobel 74 ne fut attribué qu’au seul Hewish qui n’eut peut-être pas la délicatesse de reconnaître publiquement le rôle joué par son assistante dans l’art de faire une découverte intéressante alors qu’on cherchait tout autre chose.

Outre l’aspect historique et anecdotique largement et agréablement développés sur cette contribution des femmes aux découvertes scientifiques, l’auteur nous fait aussi apprécier ses compétences et son talent dans le domaine de l’astrophysique. Celui des comètes associées à la ceinture de Kuiper (KBOs) et au nuage de Oort, et des astéroïdes avec le couple Shoemaker qui en découvrit plus de 900, et sur les menaces que certains, les N.E.O (Near Earth Object) en particuliers, font peser sur notre futur et celui de notre planète. Celui des étoiles avec l’astrosismologie qui nous valent des bien belles pages sur les divers modes de ce chant des étoiles. Celui des galaxies et amas de galaxies conduisant aux limites de l’observable où quelques 95% du contenu sont à ce jour au cœur même de la recherche fondamentale, en attente d’une récompense expérimentale pour ceux qui ne l’auront peut-être pas cherché, comme ce fut le cas pour le bruit de fond cosmologique (1965).

Heureux mixage entre l’aspect individuel et collectif de cette recherche scientifique non dépourvue d’incohérence et de paradoxes. L’auteur ne se prive pas de mettre en vitrine les travaux des collègues astronomes belges, mais sans évoquer une seule fois l’énorme contribution de Georges Lemaître en 1925 (pourtant porteur lui aussi d’une robe…) à qui revient la paternité de l’idée d’expansion de l’univers ! Les diffuseurs scientifiques sur leur piste aux étoiles, n’auraient-ils pas une part de responsabilité dans cet état de fait, surtout quand on se souvient de l’origine de l’appellation Big Bang par son plus fervent contradicteur !

Les nombreuses et remarquables publications de Mme Yaël NAZÉ à l’attention du grand public, (voir site du département AGO de l’Université de Liège et naze@astro.ulg.ac.be), nous ferons oublier le manque de considération accordé par l’éditeur aux précieux schémas et photographies accompagnant le texte de ce dernier ouvrage.

Jacques Cazenove



Agenda

<<

2021

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930